Lord Bamboche, c’est un noceur, un dandy, un esthète et un fantasque.

Lord Bamboche est en chacune et chacun d’entre nous, il est notre désir de vivre, de faire n’importe quoi, de danser tout seul et d’embrasser des gens à peu près inconnus, juste parce qu’ils sont beaux. Ou drôles. Ou les deux à la fois, c’est la même chose, de toute façon.

Lord Bamboche, c’est cette impulsion qu’on a à recommander une 5ème bouteille au restaurant, malgré la petite voix intérieure qui nous dit qu’on abuse un peu, et puis qu’on a déjà dégommé tout son salaire.

Lord Bamboche ne se soucie de rien, il y a déjà assez de soucis dans le monde comme ça.

Lord Bamboche a décidé de se rendre visible sur ce blog, parce que cette année, le monde entier essaye de l’assassiner, on dirait.

Oh, que non !

La bamboche, c’est maintenant, et c’est tout le temps. Parce qu’on est libres de faire ce qu’on veut. Et que c’est dommage de perdre le peu de temps qu’on a à ne pas en profiter.

N’en déplaise aux préfets.